Carmen, le taureau indomptable est un ballet espagnol qui est toujours aussi surprenant à voir et revoir.

Cet opéra de Georges Bizet avait échoué lors de sa création en 1875. Aujourd’hui – a su conserver son caractère et son explosivité. En 2012, le chorégraphe espagnol Gustavo Ramírez Sansano transforme cette oeuvre conservant en un spectacle de danse contemporain et électrisant.

https://vimeo.com/382804736

Synopsis : En Espagne, à Séville. Arrêtée à la suite d’une querelle, Carmen, bohémienne au tempérament de feu qui choisit elle-même ses amants, séduit le brigadier Don José, fiancé à Micaëla, et lui promet son amour s’il favorise son évasion. Don José libère Carmen, et les péripéties commencent. Indépendante à une époque où l’émancipation des femmes n’en était même pas à ses débuts, ce spectacle surprend et passione.

Le titre CARMEN.maquia est une nouvelle création du chorégraphe, composé du mot espagnol « tauromaquia » et du nom du personnage principal Carmen, qui, selon Pablo Picasso, ressemble à un taureau indomptable. Dans sa chorégraphie, Gustavo Ramírez Sansano place l’intrigue dans une ambiance sans clichés, objective et sobre inspirée de Picasso.

Avec son langage du mouvement incomparable, il raconte l’histoire d’une femme émancipée qui fait tourner les têtes des hommes et qui, en même temps, défend avec une fermeté absolue son propre cœur.

DISTRIBUTION

Chorégraphie Gustavo Ramírez Sansano de Titotaya Dansa

Crédit photo : Titotaya Dansa

1 commentaire

Laissez un commentaire