Devenir un contributeur KIM.dance

Happy friends sport

Hello,

Si tu as cliqué sur ce lien, c’est que tu souhaites contribuer toi-aussi à l’aventure KIM.dance et partager tes connaissances avec la communauté : conseils pour progresser plus vite, avis personnel sur une danse, découverte d’un nouveau prof, commentaires d’une vidéo, ou carrément écriture d’un article.

On trouve ça vraiment bien que des gens comme toi apportent leur pierre à l’édifice. Nous aimons l’idée que les lecteurs les plus expérimentés passent de l’autre côté du rideau, pour à leur tour aider les nouveaux arrivants.

Et au passage nous renvoyer l’ascenseur si on t’a été utile à un moment de ton apprentissage.

C’est donc quelque chose de vraiment généreux de ta part !

Voici les différentes manières de contribuer à KIM.dance en tant que lecteur.

À très vite,
Eddy

P.S. Les contributions fonctionnent avant tout sur la base de l’entraide et de la passion pour la danse. Mais cela nous semble également normal de remercier chaque personne quand elle nous aide de manière significative. Il y a donc des petits cadeaux à la clé.

NIVEAU 1 :  » Je ne fais que passer… mais je parle souvent de vous »

Durée : 1 minute

C’est déjà super sympa de parler de KIM.dance autour de vous si on vous a apporté quelque chose !

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais à l’échelle de tous les lecteurs, le bouche-à-oreille nous aide vraiment : c’est notre premier mode de communication.

NIVEAU 2 :  » Je veux conseiller d’autres lecteurs »

Durée : de temps en temps

Tu l’as peut-être remarqué, il y a parfois des lecteurs qui écrivent des articles et répondent à d’autres lecteurs dans les commentaires.

Il s’agit d’une petite équipe de lecteurs bénévoles super sympas qui ont développé une belle culture autour du sujet. On les appelle entre nous les n°10 (oui, comme dans la chanson de Booba, désolé).

Et mine de rien, ils nous aident énormément, chacun selon le temps qu’il peut consacrer, et quand il en a envie !

Si, toi aussi, tu veux répondre aux questions d’autres lecteurs, c’est par ici :