Depuis plusieurs mois, vous côtoyez votre école de danse : pour être meilleur.e, vous défouler, vous ambiancer, retrouver vos ami.es… Cependant, aujourd’hui, votre école de danse est peut-être en danger et ça ne dépend que de votre soutien.

Le confinement étant prolonger à durée indéterminée, les événements qui participent au bon fonctionnement et à faire vivre vos écoles ont été suspendus ou annulés : cours, stages, spectacles, compétitions, galas de fin d’année…

Alors en attendant la reprise, vos professeurs utilisent probablement les réseaux sociaux ou notre plateforme KIM (https://www.kim.dance) pour continuer de vous donner cours en vidéo ou en live. Et en soutien, nous avons accueilli gratuitement un certain nombre d’écoles et d’élèves sur KIM.

En cette période, vous nous, à KIM et à vos écoles, posez beaucoup de questions, alors nous prenons le temps d’y répondre :

Pour quelle raison mon école a fermé ?

Pour freiner la propagation du virus COVID-19, le président a ordonné la fermeture de tous les commerces non essentiels et des services publics. Ce qui oblige les associations et écoles de danse privée à fermer sans exception ! Cette fermeture n’est ni du fait des membres ni des élèves, ni des dirigeants, ni des danseurs ou des professeurs. Il s’agit d’un ordre provenant du gouvernement.

Mon école a-t-elle l’obligation de me rembourser le reste de mon adhésion ?

Les cotisations sont des contributions à la vie de l’association (frais de structure, de matériel, salaires des professeurs…) qui sont versées en début d’année pour l’intégralité de la saison sportive. Les adhérents/élèves « n’achètent » pas une prestation sportive comme à la salle de sport…par conséquent, il n’y a pas lieu de procéder au remboursement des cotisations pour la période de suspension dont ne sont responsables ni les adhérents ni l’association, selon la Fédération Française d’Éducation Physique et Gymnastique Volontaire. 

Mon école doit-elle rattraper les heures de cours non dispensées pendant le confinement ?

Comme pour le remboursement, la cotisation n’est pas un carnet de 10 ou 20 cours, mais un soutien au bon fonctionnement de l’école. L’école n’est donc pas tenue de rattraper les heures manquées. Mais libre à elle de mettre en place des solutions pour continuer de vous donner cours et vous donner l’envie de danser à distance.

Tous les jours, vos professeurs et les professeurs du monde entier utilisent les réseaux sociaux et KIM pour donner des cours de danse gratuitement. Profitez donc de cette période exceptionnelle pour découvrir de nouvelles disciplines, approfondir votre technique et vous préparer à soutenir votre école de danse à la reprise. Depuis le début d’année, comme chaque semaine, vous avez pu compter sur votre école et vos professeurs, eux compteront sur votre fidélité à la rentrée prochaine.

Comment soutenir mon école de danse ?

Très simplement :

  • Continuez de danser avec passion et de progresser avec coeur. Suivez, retravaillez, commentez et remerciez vos professeurs pour les cours de danse en vidéo qu’ils ont préparés juste pour vous
  • Si vous en avez l’énergie, proposez votre aide à votre école de danse, elle en a et en aura besoin
  • Traversez cette crise sanitaire en sécurité. Donc restez en forme, prenez soin des vôtres et suivez bien les consignes

On compte sur vous 😉

1 commentaire

Laissez un commentaire