Saviez-vous que la danse a de profonds bénéfices psychologiques ? On vous dit tout.

Importante dans l’évolution des relations sociales, la danse s’est établie au coeur de l’espèce humaine, grâce à sa capacité à relier les individus émotionnellement, indépendamment des langues et cultures.

La danse est devenu un langage universel, existant réellement dans toutes les cultures. En 2009, le hongrois István Winkler démontrais que tous les êtres humaines naissent avec un sens rythmico-musical. Bouger au rythme de la musique serait donc une capacité innée.

Si les activités sportives et physiques ont de nombreux bénéfices sur la respiration, la circulation et nos osseux, la danse a encore bien plus de bénéfices à offrir. En la pratiquant, nous obtenons non seulement les bénéfices de l’activité physique, mais également des bénéfices psychologique et émotionnel.

Danser aide à révéler ses émotions

En dansant, on éveille des émotions et des rêves à travers le mouvement, ce qui facilite l’expression des sensations, des émotions, des sentiments et des états d’esprit de façon naturelle et désinhibé. Ainsi, on peut se reconnecter avec soi-même, avec les émotions réprimées, comme la colère, ou la peur, que l’on apprend à canaliser sainement en dansant, ce qui aide au contrôle émotionnel quotidien. Comme on peut le voir en danse contemporaine, ou encore en krump.

De plus, cette forme d’expression créative permet de se connecter à soi, stimulant et encourageant cette spontanéité et créativité que nous cachons parfois en nous. C’est aussi un peu l’art de réaligner ses chakras.

Dance, connecting people !

Qui n’a jamais sympathisé avec deux pas de danse, plutôt qu’avec une longue conversation ? Danser est une activité sociale, qui nous offre de multiples opportunités de nous lier avec les autres. Les cours, entraînements et soirées de danse améliorent les relations et favorisent les nouvelles rencontres. Un moyen très rapides de se faire de nouveaux amis et améliorer le développement des compétences sociales.

Pour les plus jeunes, prenons les dances challenges, les boums entre copains, les discothèques… ces petits moment, où danser et rencontrer du monde vont de pair.

C’est bon pour l’humeur

Danser, relaxe et distrait, d’ailleurs il est probable qu’en observant une personne danser on remarque un sourire sur son visage. La danse aide l’esprit à se détacher des problèmes et des petits tracas qui nous inonde au quotidien. Adieu tension, stress et négativité !

Entre cette sensation de bien-être et d’adrénaline qui envahit tout le corps, on obtient une dose de joie, de vitalité et de motivation. Juste assez être emporté par la positive attitude.

En 2005, la Corée publiée dans la revue « International Journal of Neuroscience » que la danse est un booster d’humeur et les bienfaits de la thérapie par les mouvements de danse (DMT) chez les adolescents en dépression légère. La danse régulariserait le stress en diminuant les taux de dopamine et améliorait l’état d’esprit grâce à une augmentation de la sérotonine.

C’est bon pour l’estime et la confiance en soi

Outre le fait que danser nous permet d’établir des liens avec d’autres personnes, il est démontré que maintenir de bons liens affectifs et se socialiser contribue à augmenter l’estime de soi et les attitudes positives à l’égard de soi-même et des autres. Prendre des cours de danse est donc un excellent moyen pour vaincre la timidité et aider les personnes à perdre cette « peur du ridicule », car par exemple tomber, se sentir danser comme un balai … n’est pas honteux, ce sont des erreurs typiques que tous les danseurs connaissent dans leur vie, même les professionnels.

Elle aide le cerveau à se développer et retarder le vieillissement

Il suffit de voir le niveau d’attention, le travail de mémorisation lorsqu’il s’agît de retenir une chorégraphie, ou encore le travail de coordination avec sa/son partenaire dans les danses de couples. Comme un jeu, la danse offre de véritables défis mentaux, clés pour maintenir l’agilité mentale et la santé cérébrale.

Joe Verghese a réalisé en 2003 une étude prouvant que la danse était en relation avec une augmentation de l’intelligence. Pour lui, cet effet de la danse est dû au fait que, lorsqu’on apprend à danser et que l’on maîtrise de nouveaux pas, la synapse neuronale augmente. Mais ca, c’est pour votre culture scientifique. 😉

Lorsque l’on voit tous les bienfaits que la danse a sur le corps et sur l’esprit, il faut admettre que les effets thérapeutiques sur la majorité des personnes sont flagrants.

Mais s’il n’y a qu’une seule chose à retenir : dansez !

Laissez un commentaire